Notre guide de NOEL déjà disponible

Histoire et savoirs

À la fin de l'année, qu'il est bon de se plonger dans le passé ! Pour apprendre de nos aînés, comprendre les époques qui nous ont précédés, ou s'imaginer au temps des chevaliers, il y a toujours un livre de qualité pour tout nous décrypter !

L’Égypte ancienne nous trouble, nous séduit, nous fascine. À travers ces carnets de voyage inédits, partagez l’émotion de ces aventuriers oubliés – explorateurs, archéologues, voyageurs –, qui ont pris le soin de consigner la richesse de cette civilisation disparue.
Savez-vous que Champollion s’est inspiré des croquis d’Athanasius Kircher (XVIIesiècle) pour déchiffrer les hiéroglyphes ? Connaissez-vous le journal de Karl Richard Lepsius, l’un des pères fondateurs de l’égyptologie ?
Carnets d’égyptologues dévoile ces archives exceptionnelles – écrits, dessins, croquis et photographies – pour revivre l’âge d’or de l’égyptologie.


Jamais encore la longue et fascinante histoire de Rome n'avait été pensée et racontée par le recours à la datavisualisation. Nourri par l'érudition de John Scheid, appuyé par Milan Melocco, et remarquablement mis en scène par Nicolas Guillerat, ce livre offre à tous une plongée dans le monde romain antique, de la naissance de la République au système politique impérial, des guerres civiles à la confrontation avec Carthage, de la religion à l'économie de l'Urbs. C'est ainsi que l'État de Rome, la res publica du Peuple romain, centre politique et autorité supérieure d'un immense ensemble, est ici modélisé. Fondée sur les meilleures sources internationales, avec le souci constant de la clarté malgré la difficulté que pose la période antique quant aux données chiffrées, cette démarche originale et rigoureuse offre un livre sans équivalent. L'histoire de Rome, grâce aux nombreuses possibilités offertes par l'infographie, se voit ainsi offrir un sublime mode de narration aussi neuf que ludique.


L'histoire des amants qui défièrent Hitler

Norman Ohler

Payot

22,00

Une inoubliable histoire d'amour, d'héroïsme et de résistance au coeur du IIIe Reich.

Ils s'appelaient Harro et Libertas Schulze- Boysen. Ils étaient jeunes et beaux. Tous deux venaient de familles allemandes aisées, plutôt favorables au régime nazi. Et pourtant, ils choisirent l'opposition. Ensemble, au coeur du IIIe Reich - le ministère de l'Aviation pour lui, la Metro-Goldwyn- Mayer pour elle -, ils commirent l'inimaginable : ils fondèrent à Berlin l'Orchestre rouge, le plus important mouvement allemand de résistance à Hitler et se firent espions en livrant d'importants secrets militaires à l'Union soviétique. Démasqués, ils furent condamnés pour haute trahison et exécutés peu avant la Noël 1942. Ils avaient 33 et 29 ans. Toute trace de leurs noms et de leur mémoire fut gommée par Hitler.

À travers le portrait de ces deux attachants héros au destin tragique, c'est aussi un panorama saisissant de la folle Berlin des années 1930 et 1940 et de l'inexorable passage de la République de Weimar au IIIe Reich que s'attache à dépeindre l'auteur. Une histoire fascinante, à l'écriture nerveuse et au rythme syncopé, menée comme un thriller haletant qui vous happe dès le prologue.

Écrivain, journaliste et scénariste berlinois (avec Wim Wenders), Norman Ohler est un homme aux multiples talents. Il est l'auteur du best-seller mondial «L'Extase totale. Le IIIe Reich, les Allemands et la drogue» (2016), vendu dans 25 pays. «Les infiltrés, »son deuxième livre de non-fiction«, »a reçu en Allemagne un accueil critique unanime.


Sur les pas d'un romain, dans la capitale du plus puissant des empires

Payot

Une journée dans la Rome antique sous le règne de Trajan, quart d'heure par quart d'heure, par l'auteur d'«Empire» et des «Trois Jours de Pompéi; »après ces deux succès et avec un même talent de conteur, Alberto Angela immerge si bien ses lecteurs dans l'Antiquité romaine qu'il fait presque d'eux des Romains afin qu'ils la comprennent mieux. Un livre qui s'est vendu à plus de 500 000 ex. en Italie.


De la révolution à la loi veil, 1789-1975

Belin

41,00

« Il suf?t d'écouter les femmes. » Voilà ce que disait Simone Veil dans sa vibrante plaidoirie en faveur de la légalisation de l'avortement. Sur elles, on a tant disserté que leurs mots se sont envolés. Yannick Ripa rend la parole au peuple-femme. Depuis leur irruption spectaculaire sur la scène révolutionnaire un certain 5 octobre 1789, les actions, mais aussi les murmures des oubliées, leurs con?dences, leurs désirs et leurs désillusions, leurs cris de joie, de douleur ou de révolte dessinent une histoire féminine de la France. Ce pan du passé, elles l'ont construit avec leurs propres mots, leurs propres outils, de là où elles étaient, de là où on leur avait permis d'être, de là où elles avaient osé être... Leurs vies, minuscules ou exceptionnelles, leurs gestes, anodins ou héroïques - dans l'ordinaire du quotidien comme dans les jours sombres -, loués ou condamnés, s'inscrivent dans un temps des femmes. Leurs écrits, abondamment cités, le prouvent ; la riche iconographie de l'ouvrage le con?rme : la passivité ne leur convient guère. Révolutions et guerres les divisent - sans-culottes ou Vendéennes, communardes ou Versaillaises, résistantes ou collaboratrices -, mais elles leur procurent de tragiques occasions pour tenter de s'émanciper. Ainsi va l'histoire féminine de la France d'hier : effervescente, plurielle, sans cesse mobile. Notre présent en est l'héritier.